A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Accueil » Les différentes morphologies musculaires

Les différentes morphologies musculaires




Le saviez-vous ? SuperPhysique est aussi une e-boutique qui vous propose de nombreux accessoires de musculation (élastiques, sangles, ceinture de force, rouleau de massage, bandes de poignet...), des vêtements et les meilleurs compléments alimentaires (gainers, protéines, boosters, BCAA, créatine...). Nous avons expédié plus de 46 000 colis à plus de 15 000 clients depuis 2012. En savoir plus

Présentation

Notre corps est équipé d’environ 600 muscles. Ils sont classés en trois grandes catégories :

  • Les muscles lisses, involontaires et automatiques, sous le contrôle du système nerveux végétatif. Ce sont les muscles qui constituent les viscères (tube digestif, appareil respiratoire…). Leurs contractions sont très lentes (penser au transit intestinal par exemple)
  • Les muscles intermédiaires, encore appelés mixtes ou striés automatiques. Il s’agit essentiellement du muscle cardiaque dont les contractions sont involontaires bien que sa structure soit similaire à celle des muscles squelettiques
  • Les muscles squelettiques, ou muscles striés squelettiques. Ce sont les muscles du mouvement volontaire. Leurs contractions sont généralement rapides, aussi bien pour les muscles constitués de fibres dites lentes (rouge, ou type I) ou rapides (blanches, ou type II)

Dans ce qui suit nous allons nous intéresser aux muscles striés squelettiques de plus prêt. Dans le cas général, ces muscles sont constitués de fibres musculaires formant un ou plusieurs ventres attachés aux os par des tendons. Selon l’organisation des fibres par rapport aux insertions, on peut distinguer deux catégories principales de morphologies musculaires : les muscles fusiformes et les muscles penniformes.

Les muscles fusiformes

Dans les muscles fusiformes, les fibres sont parallèles à l’axe principal du muscle formé par ses deux insertions. Cette disposition permet un raccourcissement de l’ordre de 50 % ainsi qu’une grande vitesse de contraction. Les insertions musculaires sont généralement disposées de sorte à rendre possible un grand déplacement par suite de la contraction de ces muscles.

Exemples :

  • Biceps
  • Droit antérieur de la cuisse

Les différentes morphologies musculaires
L’exemple du biceps - Merci à Claire Senécal

Les muscles penniformes

Dans les muscles penniformes, les fibres forment un angle variable avec l’axe principal du muscle (angle de pennation). Contrairement aux muscles fusiformes, les muscles penniformes ne sont pas capables de se raccourcir de façon importante : seulement d’environ 25 %. Leur force est très grande mais ils ne sont donc généralement pas destinés à produire de grands déplacements lors de leurs contractions.

La différence de force avec les muscles fusiformes vient de l’orientation oblique des fibres musculaires par rapport à l’axe du muscle. Pour une même section transversale plus de fibres sont présentes dans un muscle penniforme que dans un muscle fusiforme, permettant ainsi le développement d’une plus grande force de contraction. Plus l’angle de pennation est important et plus le muscle sera fort. En revanche il sera capable d’un moindre raccourcissement.

Les muscles penniformes peuvent être disposés selon plusieurs configurations :

  • Muscles pennés
  • Muscles bipennés
  • Muscles multipennés

Exemples :

  • Soléaires
  • Portion latérale des deltoïdes (Frédéric Delavier : “Lors des élévations latérales, les faisceaux penniformes de la portion moyenne du deltoïde ayant une grande force mais un faible potentiel de contraction, agissent en synergie avec les faisceaux antérieurs et postérieurs du deltoïde pour amener le bras jusqu’à l’horizontale”)

      Les différentes morphologies musculaires
      L’exemple du soléaire - Merci à Claire Senécal

      D’après Emmanuel Legeard il faut distinguer l’entraînement des muscles penniformes phasiques et toniques. Les premiers (exemple : triceps crural) réagissent mieux au travail explosif alors que les seconds, généralement plus riches en fibres lentes (exemple : lombaires) réagissent mieux au travail en tension continue en séries longues.

      Résumé

      FusiformePenniforme
      Fibres parallèles à l’axe du muscleFibres obliques (angle variable)
      Raccourcissement ~ 50 %Raccourcissement ~ 25 %
      Grands déplacementsDéplacements plus faibles
      Grande vitesse de déplacementVitesse de déplacement moindre
      Au détriment de la force développéeForce importante

      Références

Partagez cet article :

Notez cet article :

 
  • Currently 3.9091/5 Stars.

Discussions en relation sur les forums SuperPhysique
6 commentaire(s)

Rudy Coia

Tu mélanges le sens des fibres musculaires et la présence de plusieurs faisceaux :) POUR TOUT SAVOIR - https://goo.gl/dfKvoi

Ted

C’est faux pour le biceps, c’est un muscle a plusieurs chefs.

Tonio20

Bien que ce ne soit pas le sujet de l’article, il est précisé en introduction que les muscles cardiaques ont une structure similaires aux muscles striés squelettiques. Attention, ce n’est pas vrai. Même s’ils sont également striés, les cellules ne s’organisent pas du tout de la même manière. Ce sont des cellules assez courtes et enchevêtrés les unes sur les autres par tout un tas de ponts formant des stries scalariformes (en forme d’escalier) un peu random, on parle alors de “syncitium fonctionnel”, alors que les muscles sque ont des stries z très régulières et bien ordonnées. Ceux-cis forment d’ailleurs des champs de Conheim en coupe transversale, structures que l’on n’observe pas ches les cardiocytes. De plus, les cellules des muscles sque ont plusieurs noyaux, et forment donc un syncitium véritable, qui se situent dans le sarcoplasme à la périphérie des sarcomères, tandis que les cellules des muscles cardiaques n’ont qu’un seul noyau au beau milieu des sarcomères qui vont s’écarter pour le contourner, comme pour les muscles lisses, c’est pourquoi ce ne sont pas des syncitiums à proprement parler. Mais ce ne sont que mes chipoteries d’étudiant en médecine. Je vous conseille quand même de jeter un coup d’oeil aux différences histologiques entre les différents myocytes, c’est vraiment interessant.

baptistenvr

Bon article, étudiant en staps et à la recherche d’article pour approfondir mes cours et réviser mes partiels, je peux vous dire que tout est juste. Mais peut-être aussi aurait-il été possible de parler des muscles plats ;)

Rudy Coia

Ca ne se remonte pas malheureusement :) http://www.rudycoia.com

iNole

Salut tout le monde ; J’ai un questionnement à propos de ma morphologie , en fait , j’ai les tetons tres bas , à la limite entre les pectoraux et mon ventre , et j’aimerai bien savoir s’il y’a une certaine solution pour les faire remonter de quelques milimetres voire centimetres . Merci pour votre reponse .

Ajouter un commentaire

Votre nom / prénom :



Votre email (non affiché) :




Se souvenir de mon nom/pseudo et email



Recopiez le mot de l'image  :

SuperPhysique
Alban est membre des forums SuperPhysique.

SuperPhysique recommande

Méthode Delavier 2

SuperPhysique vous conseille

Les différentes prises : pronation, supination, prono-supination...

Pronation, supination, neutre ou prono-supination (marteau), prise inversée, prise hook ou haltérophile.
par Rudy

Les différentes prises : pronation, supination, prono-supination...

Les différents types de Metcons en Fitness fonctionnel (2/3)

Le 10x30/30. L’EMOM (Every Minute on the Minutes). Le Death By. Le Doublet sous forme de « Metabolic Superset ».
par Alexandre Reither

Les différents types de Metcons en Fitness fonctionnel (2/3)

Les différents types de Metcons en Fitness fonctionnel (3/3)

Le Triplet (WOD à trois éléments). Le Chipper. Quelques tests utiles.
par Alexandre Reither

Les différents types de Metcons en Fitness fonctionnel (3/3)

Les différents types de Metcons en Fitness fonctionnel (1/3)

Qu’est-ce qu’un Metcon ? Les différents types de Metcons. Les sprints. Le Tabata.
par Alexandre Reither

Les différents types de Metcons en Fitness fonctionnel (1/3)

SuperPhysique Nutrition


Super Articulations

A PROPOS DE NOUS

SuperPhysique est une communauté de passionnés de musculation et préparation physique sans dopage.

SuperPhysique est dédié à tous ceux qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

© 2009-2018 SuperPhysique™ - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Création site