Méthode IMPACT : interview de Christophe Pourcelot
A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Accueil » Méthode IMPACT : interview de Christophe Pourcelot

Méthode IMPACT : interview de Christophe Pourcelot




SuperPhysique Nutrition vous propose une gamme de compléments alimentaires exclusifs, conçus par des sportifs, pour des sportifs, et façonnés en France.
Parmi nos meilleures ventes, découvrez Super Vitamines, Super BCAA, et notre mélange de protéines végétales bios, Super Protéine Végétale.

Depuis maintenant quelques mois sur la toile, nous voyons circuler des vidéos “IMPACT” sans savoir de quoi il en retourne. Or, depuis maintenant quelques semaines, le livre Méthode IMPACT écrit par Christophe Pourcelot et Frédéric Mompo est sorti aux Editions Amphora.

Nous profitons donc de cette sortie pour interviewer Christophe Pourcelot et essayer de comprendre sur quoi repose cette méthode d’entraînement qui s’apparente à du Fitness fonctionnel à la française.

Et bien d’autres sur la chaîne YouTube : IMPACT

Qui est Christophe Pourcelot ?

Je me nomme Christophe Pourcelot, j’ai 37 ans et je suis l’heureux papa de deux petites filles. Je mesure 1m75 et mon poids varie de 75 à 80 kilos durant la saison et mes pratiques sportives. Je suis plus léger en phase “100% Cross-Training” et un peu plus lourd en phase Méthode Impact. Au niveau de mes performances sportives, je suis à l’image de la discipline que j’ai crée… plutôt polyvalent !

Au meilleur de mes capacités physiques, c’est à dire à 74/75 kilos, mon poids de forme, j’avais un développé couché à 135 kilos, un squat et un soulevé de terre à 180 kg, je faisais 3200 m au Cooper, j’alignais 45 tractions (pronation assez large et en “kipping”) et 17 muscle-up. Mon meilleur 60 m sprint tournait en 7s si je m’en souviens bien.

Méthode IMPACT

Je suis Éducateur Sportif diplômé d’État (Hacumese) depuis 2001, j’enseigne en salle et aussi sous forme de coaching depuis cette date. Mon activité professionnelle principale reste celle d’instructeur dans la Police Nationale (sport et armement). Je suis quelqu’un de plutôt autodidacte.

Je suis toutefois un grand passionné de sport et de l’enseignement sportif depuis 1994, date où j’ai obtenu mes troncs communs d’Éducateur Sportif. Je n’ai jamais cessé d’enseigner, sous quelque forme que ce soit, depuis cette date.

Qu’est ce que la méthode IMPACT ?

IMPACT signifie Intensité Maximale Pourcelot Advanced Cross Training.

Je vais profiter de ton interview pour dissiper toutes interrogations qui peuvent circuler, notamment sur ton forum, sur cette méthode, son origine et sa distinction avec l’activité physique 100 % Cross-Training dont elle est issue.

Le terme Méthode IMPACT ne concerne que le livre édité par Amphora depuis ce mois de septembre et co-écrit avec mon ami Frédéric Mompo. J’en suis le fondateur, Frédéric y a apporté son expertise technique et ses conseils d’athlète de haut niveau. Cette méthode est le fruit de mon expérience dans l’encadrement et la conduite de séances des postulants aux divers groupes d’intervention de la Police Nationale (RAID, GIPN, BRI, etc).

Je me suis calqué sur le même déroulement de séance en phases bien spécifiques dans leur contenu et dans leur chronologie, mais en modifiant le contenu de deux d’entre elles pour créer une orientation plus marquée vers la prise de masse musculaire. J’utilise cette méthode pour étoffer des physiques certes très athlétiques mais manquant de “chair sur les os” ! Il faut en effet trouver le bon compromis entre une masse musculaire qui ne soit pas incapacitante pour ce genre d’activité, mais bien réelle pour pouvoir “soutenir” un équipement tactique parfois très lourd en intervention.

N’étant pas un fan de la stratégie différée des qualités physiques et trouvant l’approche ondulatoire encore un peu trop “timide”, j’ai créé une discipline, dès la fin des années 90, mais surtout depuis 2001/2002 où les pratiquants travaillaient à la fois dans la même séance les qualités de puissance/vitesse, force et de condition physique, car cela correspondait parfaitement aux sollicitations des tests auxquels je les préparais. Il faut préciser que je n’avais jamais entendu parlé de Fitness fonctionnel.

Je m’inspirais à l’époque des écrits de Cometti, Egger, Vouillot, Pradet et autres très grands de l’enseignement sportif pour faire ma propre sauce et cela marchait vraiment très fort ! Voici donc comment j’ai créé IMPACT CROSS-TRAINING, qui est désormais une marque déposée que j’ai ouvert au grand public, avec une approche différente bien sûr, beaucoup plus sécuritaire et pédagogique que lorsque j’entraîne des groupes d’intervention.

Lorsque le film 300 est sorti en France, et surtout par la suite, quand quelques initiés en France ont découvert l’approche Fitness fonctionnel de la culture physique, j’étais à la fois très heureux et super frustré.

Heureux car enfin, il existait une activité physique entièrement dédiée aux mouvements fonctionnels et athlétiques qui sortait du cadre de la préparation physique des athlètes (et surtout en Préparation Physique Générale), une activité physique où tu pratiques pour le simple plaisir de la pratique en somme !

Frustré, car cela faisais déjà quelques années que je faisais pratiquer presque de la sorte à mes élèves et moi-même en pensant être le seul à faire çà ! Les américains ont une approche du sport et de la culture physique que j’adore et pour le coup, je m’apercevais qu’ils avaient, encore une fois, une bonne dizaine d’années d’avance sur nous avec nos mentalités bien hermétiques et sclérosées de la pratique sportive.

Toutefois, les ressemblances entre IMPACT CROSS-TRAINING et Fitness fonctionnel s’arrêtent bien là.

Le déroulement de séance, le contenu des phases et les procédés utilisés diffèrent vraiment, le matériel est aussi parfois différent. De plus, je n’utilise pas de séries longues sur les mouvements issus de l’haltérophile et je refuse de pratiquer des mouvements dangereux comme les relevés de buste inversés à la chaise romaine par exemple. J’ai aussi créer un code couleur, comme dans les arts martiaux, évolutif et pédagogique qui rend la pratique de l’IMPACT CROSS-TRAINING très sûre et motivante : tout le monde veut être niveau “Noir” !

Tu comprendras que je n’apprécies pas forcément quand on me dis que je surf sur la vague du fonctionnel en citant des entraineurs et auteurs que je ne connaissais pas jusqu’à il y à trois mois environ !! C’est frustrant pour moi car j’ai “toujours” pratiqué et enseigné de la sorte, mais sans les moyens publicitaires et financiers de nos amis américains.

Si je dois trouver un point très positif à Fitness fonctionnel, c’est certainement le fait que cela m’a poussé à ouvrir mon activité au grand public, et de prouver qu’en matière d’entraînement fonctionnel et holistique, nous étions pas forcément moins bon qu’eux et que nous avions aussi de solides arguments à proposer. Alors oui, maintenant je surf sur cette vague, mais où est le mal à proposer une alternative à cette méga structure US, où est le mal à vouloir aussi être à l’origine de cette nouvelle façon de concevoir l’éducation sportive en France ?

Il faut aussi relativiser tout ce côté “nouveauté”. Georges Hébert proposait déjà, dès le début du siècle dernier, quelque chose d’assez similaire. De toute façon, il est important que tout le monde comprenne qui ni moi, ni Fitness fonctionnel, ni je ne sais quel auteur à la mode n’a rien inventé ! Je propose juste une approche codifiée et évolutive qui se pose en concurrence avec nos amis américains, chacun y trouvera le moyen de comparer et de choisir par la suite.

J’espère que les choses sont plus claires désormais pour les lecteurs. IMPACT CROSS-TRAINING pour le 100 % Cross-Training (l’activité originelle en somme !) et la Méthode IMPACT pour l’orientation de mon activité vers plus de masse musculaire, uniquement accessible en salle de musculation. L’univers “IMPACT” va d’ailleurs s’ouvrir bientôt vers une troisième dimension : la préparation physique pour les combattants.

Quel est le but de la Méthode IMPACT ?

Impossible de parler d’un seul but concernant le livre La méthode IMPACT.

Méthode IMPACT
Christophe Pourcelot et Frédéric Mompo

 
J’évoquerai alors plusieurs objectifs et résultats attendus par sa pratique :

  • Pour les culturistes, cette méthode est à privilégier en période de sèche. Frédéric Monpo l’utilise surtout ainsi. Elle leur permet de maintenir des stimulations neuro-musculaires bien précises qui préviennent les éventuelles fontes musculaires inhérentes à une pratique en séries trop longues et légères et la phase “transition” et “congestion” les prépare au combat final, la compétition !
  • Pour ceux qui désirent simplement prendre de la masse musculaire, sans objectif de compétition, Il faut alors aborder la méthode comme une extension du principe de la confusion musculaire. Tous ceux qui stagnent dans leur prise de masse auront tout à gagner en réitérant la méthode 4 ou 5 fois par an, les résultats sont bien présents et constatés sur mes amis compétiteurs et sportifs de haut niveaux. Ils le seront d’autant plus pour la grande majorité des pratiquants.
  • Pour les “athlètes” qui veulent augmenter leur performances, cette méthode agit alors comme un effet “boost” indirect ! C’est assez étrange mais c’est bien réel. J’ai pu constater que les athlètes issus d’activités sportives plus précises en termes de qualités physiques se “reboostaient” de façon impressionnante après les six semaines de la méthode. On constate une sorte de “transfert” vers une qualité bien précise qui avait été déjà abordé dans le livre. Je l’ai d’abord constaté avec des amis karatékas qui explosaient leurs performances en explosivité une fois qu’ils avaient repris un cycle d’entraînement plus conventionnel pour eux.
  • Rallier le plus grand nombre ! En effet, travailler à la fois le fonctionnel, le structural, le métabolique voir l’endurance locale et globale en une seule séance est vraiment top pour les partisans des “extrêmes” ! Ils trouvent enfin un terrain d’entente et de défis pendant au moins six semaines dans leur vie !
  • Faire découvrir certains mouvements et certains procédés d’entraînements peu utilisés par une majorité de pratiquants : le stato-dynamique, la pliométrie, l’accélération compensatoire, le travail aux sangles de suspension, les mouvements “athlétiques” comme les burpees ou les développés inversés au mur, l’instabilité...
  • Se positionner comme la référence en terme de méthode d’entraînement pour une très large majorité de pratiquants qui venaient alors dans les salles de musculation en ne pratiquant pas réellement en fonction de leurs attentes. Beaucoup de pratiquants en effet, recherche à la fois une certaine prise de masse musculaire, sans toutefois négliger certaines qualités athlétiques et fonctionnelle : cette méthode est vraiment faite pour eux, et je me répète, ce sont vraiment les pratiquants les plus nombreux !
  • Pour les adeptes du Cross-Training, ou entraînement fonctionnel, appelez ça comme vous le voulez, qui désirent gagner en masse musculaire tout en restant au contact de leur discipline mère… Je fais parti de ce type de pratiquant bien sûr !
  • Pour les enthousiastes et les aventuriers de la fonte ! Je tiens vraiment à cette catégorie de pratiquants. Je suis toujours agréablement surpris de voir ces pratiquants motivés par l’inconnu, le changement de routine, une certaine mise en danger, une sortie de leur zone de confort. Je suis fan de ces gens là, je m’en inspire et y trouve une source de positivisme et de motivation au jour le jour.

Que retrouve-t-on dans le livre ?

Méthode IMPACT

La nouvelle bible de l’entraînement holistique !

Plus sérieusement, il s’agit donc d’une méthode orientée vers la prise de masse musculaire issue de mon activité 100 % Cross-Training. L’entraînement se fait en 4 phases (au lieu de 3 dans le 100 %). On commence par les procédés favorisant l’explosivité et/ou la puissance musculaire, viennent ensuite les procédés qui développent la force musculaire. Suit alors une phase qui résume à elle seule la méthode, la phase “transition” qui sert de lien vers la phase de congestion pure et dure.

Toutes les formes de contractions musculaires sont exploitées, les notions de rythme et d’intention sont prioritaires, les récupérations sont courtes et les séances intenses. On va vraiment du “nerveux” au “métabolique” dans un enchaînement de techniques et de phases bien précises. Le but est de “choquer l’organisme” et de le pousser dans ses retranchements en sollicitant toutes les fibres musculaires dans une seule séance et créer ainsi le plus d’adaptations post-effort possible.

Cross-Training signifie littéralement “entraînement croisé”. Dans ce livre vous pratiquerez un entraînement croisé des qualités physiques, donc des modalités de recrutement nerveux, ainsi qu’un entraînement croisé des activités physiques. Les activités retenues sont le culturisme, l’haltérophilie, la force athlétique et le cross-training.

À l’argument du “pourquoi travailler ainsi ?” je répondrai tout simplement pourquoi pas ?

Mais c’est là mon côté enthousiaste et positif que j’évoquais plus haut. Plus sérieusement, je dirai que chacun à y gagner, quel que soit son objectif, à travailler sur la méthode pendant six semaines. Sortez un peu des sentiers battus, des dogmes et des “légendes” qui circulent dans les salles de musculation. La méthode est très exigeante, tant du point de vue la technique que du physique (surtout en semaines 4, 5 et 6). Abordez là comme un défi physique à relever et investissez-vous à 200 % dans son déroulement, vous deviendrez vite accroc à cette façon de pratiquer et relativiserez alors la façon dont vous pratiquiez auparavant et dont vous jugiez cette méthode également.

Pour conclure, je dirais également qu’on y retrouve un ouvrage d’une superbe qualité graphique avec un code couleur bien sympa et des photos vraiment top de Denis Boulanger, que les combattants connaissent bien en général.

On y retrouve aussi des explications physiologiques que j’ai limitées à l’essentiel, mais j’y tenais particulièrement pour impliquer le pratiquant plus encore dans le déroulement du livre.

La “foire aux questions” en fin de livre permet aussi de lever quelques interrogations bien légitimes.

Pour revenir sur le livre, je lui trouve plusieurs points négatifs que j’aimerais aborder avec toi pour avoir des explications…

Le choix des exercices pour l’explosivité : pourquoi utiliser des exercices d’isolation pour des mouvements explosifs comme le curl à la barre et pas un exercice de base fonctionnel comme les tractions en supination par exemple ?

Les tractions en supination sont bien évidemment dans la méthode. Pour l’explosivité sur de l’isolation, je te dis simplement pourquoi pas ? Arrêtons de nous cloîtrer dans des procédés bien établis, cette méthode, c’est avant tout de l’empirisme, du vécu. Ça fait aussi un bien fou d’exploser sur de l’isolation !

Le choix des exercices globalement : pourquoi utiliser 3 fois le même exercice (curl à la barre, Curl avec haltères, Curl à la poulie basse) par exemple pour les biceps et ne pas varier l’angle à chaque exercice pour chaque muscle ?

Car ce sont à mon sens les meilleurs exercices voilà tout ! Pour l’angle tu y vas fort ou tu ne l’as pas encore lu ! La phase transition et congestion insistent en effet sur cette notion de changement d’angle et d’intention dans le rythme. La recherche de l’avantage mécanique et de l’étirement progressif du muscle sollicité est aussi une notion forte de la phase congestion.

La post-activation est faite à partir d’exercice d’isolation léger sur un muscle en particulier, exemple des extensions lombaires en isométrie pour le soulevé de terre, pourquoi ne pas utiliser du soulevé de terre partiel très lourd comme cela est le cas pour une réelle post-activation avant de faire du soulevé de terre ?

Et pourquoi pas Rudy ? C’est du cross-training, pas un entraînement de Force Athlétique ! Mais là encore tu stigmatises en te focalisant sur un exercice d’activation, d’ailleurs très efficace. Tous les exercices d’activation sont en général réalisés “en force” en “explosif” ou en “instabilité”, ce qui est largement profitable au mouvement qui va suivre.

Pour le soulevé de terre partiel, je ne l’ai pas retenu car je voulais plus de variété dans les mouvements, en intégrant d’ailleurs de nombreux mouvements issus de la culture “cross-training”. Tu constateras qu’il s’agit bien de la première méthode qui inclue ce type de sollicitation réservée jusqu’alors aux pratiquants de force athlétique.

Il n’y a pratiquement aucun travail de l’arrière des épaules et aucun de la coiffe des rotateurs notamment des rotateurs externes (infra-épineux) alors que le travail du deltoïde antérieur est prédominant dans tous les exercices ?

Si les points négatifs se limitent à ce genre de détails j’en suis le premier ravi ! Je pense qu’il y a au contraire pas mal de mouvements qui sollicitent l’arrière de l’épaule : tous les mouvements issus de l’haltérophilie, pas mal aux sangles TRX, les tirages avec recherche d’auto-agrandissement… Maintenant, tu constateras aussi qu’il n’y a rien pour les abdominaux en tant que tel : je préfère les travailler dans le cadre de la motricité générale, et rien n’empêche le pratiquant d’allouer 5 à 10 minutes de sa fin de séance à un travail plus sélectif de ce type.

Tu as évoqués d’autres projets IMPACT, peux-tu nous en dire plus ?

Il existe effectivement une application Iphone/Ipad sur l’activité IMPACT CROSS TRAINING. Elle est téléchargeable au prix de 1,49 €. Il s’agit d’une évolution en 3 phases et 5 exercices par phase vers un enchaînement, Body Shape, que j’ai nommé Never Back Down, les fan de MMA apprécieront ! C’est le début je l’espère d’une longue série, l’application pour Androïd sera disponible dans 1 mois environ.

J’aimerais, ainsi que Frédéric, décliner la méthode pour les femmes, ce serait vraiment top ! J’ai d’autres projets plus personnels et dissociés de la méthode dont je ne peux encore parler. Mais je t’avoue que pour le moment, mon but est de faire en sorte que la Méthode IMPACT soit la nouvelle bible de l’entraînement ! Le côté positif, c’est qu’elle est vraiment cumulable avec toutes les autres méthodes et procédés d’entraînement qui existent aujourd’hui ! On est vraiment dans la méthode “coup de fouet” et super addictive !

Pour le moment, j’ai organisé un seul stage, mais qui concernait IMPACT CROSS TRAINING. Une superbe ambiance et un succès unanime à renouveler prochainement et en province aussi. Il est question aussi d’organiser des sessions Méthode IMPACT avec Frédéric Mompo au Battling Club Paris [NDLR : il s’agit d’un club de musculation/boxe très réputé dans le 10e arrondissement de Paris]. Je vous tiendrai au courant !

Méthode IMPACT

La Méthode IMPACT est réalisable dans toutes les salles de musculation traditionnelles, je vous conseille vraiment, d’y inclure les sangles de suspension. Ce n’est pas le cas pour l’activité sportive IMPACT CROSS TRAINING qui ne peut être enseignée que dans les salles “franchisées” à la marque IMPACT CROSS TRAINING. Les négociations avec plusieurs salles en province ont déjà commencés, avis aux gérants de salles.

Il y aura des formations d’instructeurs IMPACT CROSS TRAINING, la première formation est prévue en novembre prochain. Il n’existe pas d’instructeur concernant la Méthode IMPACT qui peut être pratiquée par tous et sans diplôme puisque c’est une méthode clé en main. En revanche, et on aborde là un sujet plus général, je vous conseille toutefois de vous encadrer d’éducateurs sportifs diplômés d’État dans le cadre de votre pratique courante de la musculation.

Le mot de la fin ?

Que ce soit le IMPACT CROSS-TRAINING ou la Méthode IMPACT, le déroulement de la séance suit une même logique : entraînement holistique, évolution du “nerveux” vers le “métabolique”, intégration des meilleurs procédés d’entraînement, des exercices variés, ludiques et intenses !

Je suis un fervent partisan des bienfaits de la musculation et de toutes les musculations ! En ce sens, j’espère vraiment que la méthode ne sera pas compartimentée ou mis en opposition avec tel ou tel auteur, quel que soit ses positions. Vous ne trouverez jamais dans mes écrits, des attaques directes ou indirectes vers telle méthode ou tel auteur car je suis trop respectueux des valeurs du travail qu’il faut accomplir pour parvenir à éditer une méthode d’entraînement. J’espère seulement que tes lecteurs adopteront la même approche et le même esprit sportif et positif vis à vis du livre.

Je vous souhaite à toutes et tous de vous éclater dans votre pratique sportive, et d’y inclure bien évidemment 4 ou 5 sessions “IMPACT” dans l’année !

DONNEZ VOTRE AVIS SUR CET ARTICLE
SUR LES FORUMS SUPERPHYSIQUE

Partagez cet article :

Notez cet article :

 
  • Currently 3.0789/5 Stars.

Discussions en relation sur les forums SuperPhysique
28 commentaire(s)

COMMENTEZ SUR LES FORUMS SUPERPHYSIQUE

Charles

J’ai acheté le livre. Quelle horreur ! Mais quelle horreur ! Comment peut-on faire une “méthode” avec un tel contenu ?

Marc PEREZ

Salut les gars, je me présente comme éducateur sportif bees1er degré de pelote basque je suis bnssa et également preparateur physique.J’etais un inconditionnel de la méthode par isolation comme les bodybuilder et depuis 3 ans je pratique mes séances en circuit training ou cross fit j’ai toujours des personnes qui se greffe sur mes cours et j’adore. Je connaissais Amphora et c’est très bien écrit, j’ai vu par hasard la méthode impact nous l’avons essayé aujourd’hui et on s’ est régalé.les biceps et triceps explosé. Juste pour vous dire que vous êtes super continué comme ça et ne lâché rien. Sportivement Marc.Perez

dorian

bonjour je suis interésse par le bouqin methode impact quelle sont les resultats?  UNE SENACE TYPE , MERCI

danje57

Bonjour, Pour ma part, j’ai acheté le livre le week end dernier et je viens de le finir. Alors je ne fais pas de muscu depuis 10, 5 ni meme 2 ans :p mais à peine un an. Alors je préfère donner mon avis aux débutants comme moi: - Les 30 premières pages sont super rudes à lire. C’est assez scientifique quand même, dire que j’ai compris les 50% serait mentir :p - Certaines explications ne sont pas très clairs, dans le livre - C’est pour cela que j’en viens à ce point, toujours avec mon avis de débutant, je trouve que ce livre n’est pas écris pour des débutants, et ne peux constituer une méthode clé en main pour le débutant! - Malheureusement, l’auteur ne prévient pas au début du livre, mais en page 213 soit a 5 pages de la fin. Mais l’auteur reste tout de même honnête en disant que les exos proposés nécessite une longue maitrise pour une execution parfaite. Je ne dis pas que je regrette mon achat, c’était juste pour m’instruire :-)

hector

bonjour . je trouve la méthode et les objectifs donnés intérressants car je pense que beaucoup de gens aujourd’hui cherchent le compromis masse/force . en plus une nouvelle méthode écrit par des francais qui ont de l’expérience ( préparer des gens pour le GIPN c’est pas rien non plus et certains semblent l’oublier )ca donne envie de les encouragés . pour finir il faut essayer leurs méthodes avant de critiquer dans le vent .

Rudy Coia

C’est quand même pas la même chose :) La, on varie les “types” d’effort :) http://www.rudycoia.com

olympique2005

cette méthode n’est pas sans rappeler celle ci : http://www.rudycoia.com/blog/article/108 big au delà du possible de Tom Platz et son système de rampe pour illustrer la progression et le travail sous une forme différente, peut être à modifier sur le plan quantitatif du fait du volume d’entrainement élevé.

fransoa

Respect pour l’objectivité et le “fair-play” de M.Delavier !

Delavier

visiblement un méthode sympa et efficace… Bravos les gars….si j’etais de mauvaise foi et comme votre éditeur me menace de poursuites judiciaire je serais tenté de dire que c’est de la merde…mais comme je vous connais et je connais votre professionnalisme et qu’enfin j’ai assister aux séance photos du livre je vous dis encore bravo les gars ,c’est super continuer…. Sportivement Frederic Delavier.

Jean-Claude

J’ai tout lu et ça me donne pas envie, désolé.

hater

les mouvement d’haltero qu’on voit et les squats sont a chier, ils auraient pu s’appliquer pour la video, surtout avec les poids utilises…

fransoa

J’oubliais, toutes les séances suivent le même déroulement : explosivité > force > phase transitoire > congestion. Et durant toutes les phases on conservera une récup courte de max 1 min 30 (entre 1 min et 1min30). Un exemple de séance : pecs semaine 1 “explosivité” DC en stato-dynamique, 5 séries de 6 reps “Force” DC haltères, 5x5 à 5RM (on fait du 5x5 ac le poids mobilisable de 5 RM et cela tout au long des 5 séries ce qui fait qu’avec la récup courte on finira par ne plus pouvoir en faire 5 bien sur.) “transition” DC incliné, dégressif : 1 série = 1rep à 80% > 2reps à 75% > 3reps à 70% > 4reps à 65% > 5reps à 60%. Faire 4/5 series (10 sec de pause pr le déchargement. Répétitions en accélération compensatoire cad l’envie d’accélérer la barre de bout en bout sauf la derniere serie de 5 en tension continue. “Congestion” Poulie vis à vis > travail sectoriel on enchaine 7 reps par portion du pec soit 3x7 reps en variant les angles de poulie et cela constitue 1 serie > 4/5 series. Chaque semaine tous les groupes musculaires suivent les mêmes procédés. Pour l’instant la semaine 3 a été ma préférée au niveau des sensations, travail lourd-léger, tri-sets.. Voila, à vos barres ;)

fransoa

J’en suis à la 4ème semaine de la “méthode” et pour l’instant mon bilan est le suivant : - séances très rythmées et où on ne s’ennuie pas ( exercices et modalités d’executions variés). - sensations excellentes, super agréable (à mon sens) de travailler les différentes qualités musculaires dans une seule séance. - je suis judoka et contrairement à une planification “bateau” je me sens réellement bien sur le tapis avec une conservation et une amélioration de ma force, de mon explosivité, endurance de force… en revanche : - je conçois que travailler “tout” ne permet pas de progresser de façon idéale et optimale (reforcement de point faible…) en même ça c’est du ressort du préparateur physique. - ce n’est pas mon objectif mais je ne pense pas que mon corps changera avec une prise de masse importante au long de ces 6 semaines ;) ! Mais comme le dis C. Pourcelot, c’est une methode tellement inhabituelle qu’elle peut peut etre “relancer la machine” en cassant la routine. Bilan : Une méthode à vivre et j’encourage tout le monde à au moins essayer en suivant à la lettre les consignes d’exécution (accélération compensatoire, tension continue…). Apporte une sensation “d’optimisation”, de maintien de l’ensemble des qualités musculaire. En revanche à ne pas prendre au pied de la lettre comme une méthode miracle allant aboutir à une prise de 10kg de masse sèche :) !!

Cedudu

Je veux pas être pessimiste, mais il ne fautpas croire que l’on peut avoir le beurre et l’argent du beurre. En plus ils mettent en avant Mompo pour la force et le volume, et Pourcelot pour la puissance et l’explosivité. Le lecteur, lui ne fera qu’un. C’est déja très difficile de gagner du muscle alors c’est pas en s’éparpillant qu’on vas y arrivé plus vite, dommage ça vas faire perdre quelques années a ceux qui cherhce le volume musculaire. Après si on veut développé chaque critère en ayant bien conscient que ce n’est qu’un compris alors cette méthode peut peut-être satisfaire. Par contre la définition du nom impact .... c’est quand même ridicule. Désolé pour cet avis pas très encouragent

cheap essay

thanks ofr the psot! it is useful1

larson2

il dit bien a son sens, A MON SENS il répond correctement…

B.Lopez

à autant pour moi dsl j’avais pas vu :)

larson

il dit bien a son sens, pour moi il répond correctement…

B.Lopez

je suis dans le même cas que toi emk, je suis forcé d’utiliser les altères ou une poulie pour être à l’aise, dans notre cas difficile d’appliquer le curl à la barre.

emk

question : pourquoi utiliser 3 fois le même exercice (curl à la barre, Curl avec haltères, Curl à la poulie basse) ? reponse : Car ce sont à mon sens les meilleurs exercices voilà tout ! Ce monsieur sait ce que s’est un valgus du coude ? dire que ce sont” simplement les meilleurs” est ridicule, personnelement le curl à la barre me lance dans le poignet gauche, il n’y a qu’avec les halteres que je peux travailler mes biceps correctement.

Bodygilles

Résumer*

Bodygilles

Pour résumé ce qu’on peut en penser devant tant de démonstration ... pourquoi pas ! ?

Elsabre

Mouai…. A chaque fois que l’on demande “pourquoi ?” la réponse est “pourquoi pas ?”, c’est une astucieuse pirouette de répondre à une question par une autre question mais ce n’est pas très convaincant en tant qu’argument. Les relevés de buste inversés à la chaise romaine c’est un mouvement dangereux ? Oui sauf que tout mouvement est potentiellement dangereux, si il est mal exécutée, et l’apprentissage de la bonne exécution de celui-ci est probablement moins compliqué que celle d’un arraché par exemple, ce qui n’empêche pas ce mouvement de figurer dans le livre…ou est la cohérence ? Je trouve le concept de l’IMPACT CROSS-TRAINING vraiment sympa et attirant, par contre la Méthode IMPACT (le livre) reste pour moi une grosse déception.

tuti

Le commentaire précédent* pardon

tuti

Petite précision, si j’ai pris la peine d’écrire l’article précédent, c’est que cette méthode peut réellement être bénéfique pour le sport que je pratique à l’heure actuelle. Mais je n’achèterais pas le livre sans être sûr que celui-ci peut m’intéresser… d’où mon souhait d’avoir un exemple de séance type, ou de semaine d’entrainement, etc… sans tout dévoiler évidemment. Merci !

tonio69

Une conclusion de SP en disant son avis perso sur cette methode aurait été bien.

hadesjack

En effet bel article même si je pensais que cela aurais été un podcast. Toutefois dommage que dans la partie point négatif on sent une pirouette pour ne pas évoqué certain sujet notamment sur la partie travail des épaule arrière je penses que si rudy l’évoque c’est que de son point de vue il y a vraiment un manque. Autrement cela donne envie mais il reste le coté ou on ne voit pas “exactement” ce que ça donne et la je rejoins le commentaire précédent du coup comment franchir le pas? et que donne concrètement ce code couleur? Merci et merci au hauteur pour avoir fait cette interview.

tuti

Bel article. Toutefois, j’aurais aimé avoir un exemple type d’une séance, pour voir à quoi ressemble vraiment cette méthode. Nous avons ici les principes théoriques, mais en pratique, cela donne quoi ? Merci.

Rudy Coia
est coach perso musculation et de diététique depuis 2006 et co-fondateur du site SuperPhysique. Il a coaché avec succès des centaines de pratiquants. www.rudycoia.com

SuperPhysique vous recommande

Guide ultime de la musculation au naturel

SuperPhysique vous conseille

Christophe Carrio : interview de légende

Ses débuts, son parcours sportifs, son alimentation, son travail, ses livres et ses projets. Podcast de l'interview inclus.
par Christophe Carrio

Christophe Carrio : interview de légende

Les podcasts de Christophe Carrio

Régulièrement, écoutez Christophe Carrio et Rudy Coia parlant de l'actualité sportive et autres sujets liés à la musculation ou à la préparation physique.
par Christophe Carrio

Les podcasts de Christophe Carrio

Stage CTS Christophe Carrio Août 2011

Août 2011 : Stage Carrio Training System à Palavas-les-Flots (34). 7 Muscle Up pour Rudy !
par Rudy Coia

Stage CTS Christophe Carrio Août 2011

Musculation : la méthode 5x5

Comment prendre du muscle et de la force avec la méthode 5x5 ? Programme de musculation 5x5.
par Jean-François Nicolai

Musculation : la méthode 5x5

APPLICATION SMARTPHONE


SP Training

SuperPhysique Nutrition


Super Protéine de Pois

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2019 SuperPhysique™ - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Création site