A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Questions précises et discussions sur l'entraînement de musculation

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Rudy le 20/02 13h05

c est ca : ( c est un message de Franck B sur l ancien forum de planetemuscle )

"C'est encore moi. J'ai internet depuis peu et je m'aperçois que l'on peut discuter sur ce site avec les gens qui font le "monde du muscle". C'est cool. Ca fait des années que je m'entraîne en lisant Texier ainsi que Ghibellini et MDG. Je m'entraîne seul et je lis beaucoup. Je débute dans les forums et je ne sais pas si on peut mettre des très long messages. Bref, je tente ! Donc on parle de série longue et aussi de l'aspect mental dans le body et ça m'intéresse. Il y a quelque temps j'ai recopié un extrait d'un bouquin de Robbins à mon frère et je lui ai donné un exemple personnel pour illustrer ce qui était dit. C'était la séance la plus longue que j'ai faite en squat et même si c'était léger c'était surement la plus dure. Je la décris en détail pour parler de l'importance du mental et je pense que ça illustre bien ce qui a été dit plus haut :
Les objectifs à long terme sont très utiles, indispensables, mais il est important de savoir que pour les atteindre il faut les fractionner, les morceler en objectifs à court terme, parfois même à très court terme. Voici un exemple pour illustrer cette idée. En janvier 1998, j’ai fait 365 répétitions au squat avec 55 kilos sur le dos en une seule série. Cela représente 20 075 kg soulevés en 27 minutes et demi. Ce n’est pas une performance extraordinaire pour certains mais c’est une performance personnelle, quelque chose qu’il m’a été très difficile d’atteindre par rapport à mes possibilités. Pour pouvoir réaliser cela, ce qui s’est passé dans ma tête a été primordiale. Avant de commencer, je m’étais fixé de faire mes vingt tonnes en deux séries dont la première avec environ 300 réps. L’objectif était avant tout de diminuer le temps pour réaliser les vingt tonnes. A ma dernière séance, deux semaines plus tôt, j’avais fait 28 minutes et demi avec deux séries et j’avais été au bout de moi-même.
Cette séance où j’allais essayer de faire mieux me faisait donc peur. Je ne m’étais pas fixé pour objectif de ne faire qu’une seule série (ce qui aurait été un bon moyen de gagner du temps) car cela me semblait totalement irréalisable et j’aurais entamé ma première série avec un énorme doute dans la tête ce qui m’aurait conduit tout droit ver l’échec et l’abandon de la série (j’en avais déjà fait l’expérience dans d’autres séances). J’ai donc posé la barre sur mon dos et je me suis mis à m’accroupir et à remonter en gardant les yeux fixés sur un chronomètre, j’essayais de rester bien au dessus des vingt réps par minutes. En commençant, je n’avais plus 300 réps comme objectifs, je voulais d’abord savoir comment je serais au bout de 50. A 50 j’étais très mal, j’ai donc poussé jusqu’à 75 pour voir et une fois à 75, je n’étais pas mieux mais je me sentais quand même la force d’essayer d’atteindre 100. Une fois à 100 réps je me sentais un peu mieux, la température de mon corps avait bien monté et donc l’énergie circulait mieux d’où une sensation de fatigue moins importante au niveau mental (j’avais plus envie de me battre).
Arrivé à ce stade, ça commence à ressembler à un exercice d’équilibriste. Si l’on joue au funambule et qu’on essaie de tenir l’équilibre sur une planche très étroite à une certaine hauteur, on parvient à garder l’équilibre tant que l’on est bien concentré. Mais il suffit de penser que l’on va peut-être tomber à droite ou à gauche pour que l’on tombe dans la seconde qui suit. Une simple pensée suffit à nous faire tomber. Au bout de 100 réps je me trouvais dans un état similaire. Mes cuisses brûlaient, mon bas du dos commençait lui aussi à fatiguer, la barre n’arrêtais pas de glisser sur le haut de mon dos et je devais la remonter assez souvent ce qui fatiguait mes épaules ; le corps commencait à être tellement fatigué que le simple fait de penser que je n’atteindrais pas mon but aurait suffit à me forcer à abandonner dans les réps qui suivent.
A partir de là, les objectifs que je me fixe deviennent encore plus importants ils doivent me permettent de continuer et non me forcer à abandonner. Je ne dois surtout pas penser que j’essaie d’atteindre 300 ou qu’il m’en reste encore 200 à faire car cela serait fatal. Je ne me suis donc fixé que des objectifs à très court terme que je pouvais digérer mentalement : 114, 125, 130, 140, 150…, et ainsi de suite jusqu’à 305 qui était mon record. J’avais rempli mon contrat en terme de réps mais je n’étais pas certain d’être en avance au niveau du chronomètre. Arrivé à ce niveau, non seulement mes cuisses, mon bas du dos et mes épaules étaient épuisées mais en plus mes mollets brûlaient également ce qui me posaient des problèmes pour bien assurer mon équilibre. D’autre part, mes mains et mes avant-bras, à force de rester en arrière à tenir la barre commençaient à s’engourdir de plus en plus. Ce n’est pas évident de tenir une barre qui paraît de plus en plus lourde du fait de l’épuisement avec des mains qu’on ne sent presque plus. Malgré ça, j’allais un peu mieux dans ma tête car j’étais au niveau de mon record de réps et je savais qu’à partir de maintenant toutes les réps que je ferais en plus seraient des réps que je n’aurais pas à faire dans la deuxième série.
J’ai donc choisi de continuer en allant de 5 réps en 5 réps. Ce n’est qu’une fois arrivé à 350 réps que j’ai pu accepter mentalement l’idée d’essayer d’aller à 365. Et, bien que tout près du but, je n’étais absolument pas certain d’y arriver, chaque réps étaient un challenge car mes cuisses étaient au bord de la crampe à chaque remontée et j’avais très peur de lâcher la barre sans m’en apercevoir à cause de mes mains engourdies. Il faut préciser que je n’étais pas dans une salle de sport mais dans ma chambre. Il y avait la télé et la chaîne stéréo devant moi et le canapé derrière, je ne pouvais donc pas me permettre de m’écrouler ou de laisser tomber la barre, j’aurais tout cassé ou défoncé le parquet et cela ajoutait à mon inquiétude. Arrivé à 365, je me suis assis sur le canapé qui était derrière moi et je me suis dégagé de dessous la barre ; mes bras étant presque entièrement engourdis, je ne pouvais pas pousser la barre au-dessus de ma tête et la reposer par terre devant moi comme j’avais l’habitude de le faire.
J’avais atteint et même dépassé mon objectif. Cela montre que, même lorsque l’on fait quelque chose de très physique, il y a énormément de choses qui se passent dans la tête et elles sont très importantes. Lorsque l’on veut imiter quelqu’un, il ne faut pas omettre cela. Il faut savoir quelles sont les pensées qui accompagnent les actes physiques. Cela montre aussi et surtout l’importance des objectifs à court terme. Il faut faire un pas à la fois. Si, arrivé à 50 réps j’avais pensé aux 250 autres que je cherchais à faire, je n’aurais peut-être même pas atteint les 100 réps. J’aurais eu les ressources physiques de le faire mais ma stratégie mentale ne m’aurait pas permis d’y avoir accès."
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25778
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274



L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Rudy le 20/02 13h17

je le mettrais en post it ! c est bon pour la motivation
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25778
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fabrice SP le 20/02 13h22

Je l'ai mis dans la FAQ, je mets plus de post-it.

Ca technique du 5 reps à la fois, ça me rappelle le 20 reps squat avec une rep par une rep et une fois que t'arrives à 18, tu penses au 20.

Pour endurer la douleur, j'avais lu qu'il y avait 2 possibilité :

1/ Se motiver, se concentrer sur l'objectif
2/ Utiliser une technique de dissociation, c'est à dire ne plus penser à l'effort, se visualiser comme spectacteur qui regarde qq faire un exo.

En cours d'effort apparement au début les marothoniens avaient tendance à penser du type 1 et sur la fin du type 2.

D'une façon générale, le type 2 semblait plus efficace pour les efforts longs.
Avatar de l’utilisateur
Fabrice SP
Administrateur
 
Messages: 13651
Inscription: 15/05 18h42
Réputation: 183

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Rudy le 20/02 13h23

et dire qu apres on nous dit que l intensité c est la charge :wtf:
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25778
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fabrice SP le 20/02 13h25

Body dans le dictionnaire tu verras qu'un mot peut avoir plusieurs sens selon le contexte... Si, si !

C'est pour ça qu'en science on défini toujours les mots qui ont de l'importance et que l'on emploit.
Avatar de l’utilisateur
Fabrice SP
Administrateur
 
Messages: 13651
Inscription: 15/05 18h42
Réputation: 183

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Tétardino le 20/02 13h52

Ce Franck B est quand même un vrai acharné !
Chapeau ! :eek:
Belle leçon :!:


La petite grenouille deviendra-t-elle aussi grosse que le boeuf ?
Avatar de l’utilisateur
Tétardino
 
Messages: 315
Inscription: 20/02 11h04
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Kn P le 20/02 13h57

:eek:
Ok, je retourne bouffer de la fonte.
Avatar de l’utilisateur
Kn P
 
Messages: 3310
Inscription: 10/01 23h21
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Laurent B. le 20/02 15h01

Je vous encourage VIVEMENT à lire "Les Secrets de la Communication" de Richard Bandler, ainsi que "Le Pouvoir Illimité" d'Anthony Robbins (cité dans le texte d'ailleurs, et il parle de ce même livre).

Ce sont d'excellents livres sur le sujet de la concentration mentale et du developpement de l'esprit, ce que décrit Franck B. n'est qu'une infime partie de ce qu'il est possible de faire, avec des techniques toutes simples comme celles qu'il décrit.

Utiliser une technique de dissociation, c'est à dire ne plus penser à l'effort, se visualiser comme spectacteur qui regarde qq faire un exo.


C'est exactement cela, bien travaillé cela permet même de faire des anesthésies.
|
Laurent B.
 
Messages: 598
Inscription: 05/01 10h25
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Franck B. le 20/02 18h31

C'est sympa Body d'avoir retrouvé ce post, ça fait plaisir :D

Au début je l'avais juste écris pour mon frère et c'était pour illustrer un livre de psychologie qui traite du dépassement de soi (pouvoir illimité).

En fait, je me suis intéressé à la psycho (hypnose, pnl...) bien avant la muscu que j'ai pourtant commencé à 15 ans.
Alors pour moi les deux vont ensemble.

Pour la séance que je raconte, j'avais avant tout une super motivation. Car je m'entraînais comme ça depuis plusieurs années. Et les perf augmentaient en permanence ainsi que le volume de mes cuisses. Du coup, même si c'était très dure, j'étais super motivé car j'étais sûr de ne pas faire tout ça pour rien.

Par contre, la motivation n'élimine pas l'appréhension que j'éprouvais avant de me lancer dans les séances de cuisses, car je savais ce qui m'attendais. Et il m'arrivait souvent de repousser d'un jour ou deux cet entraînement car j'avais pas le courage de l'affronter.

En ce qui concerne la technique de dissociation pour résister à la douleur, j'ai jamais essayé ça à l'entraînement. Il faudra que j'y pense pour les pompes. C'est pourtant une technique que je connais bien car elle est très utilisée en pnl. En fait, on a souvent besoin des autres pour nous rappeler ce qu'on connait déjà !

Sur une série très longue j'avais plutôt l'impression de rentrer plus profondément en moi. Par ex, je mettais toujours de la musique très speed pour me donner de l'énergie (techno ou acdc). Et à la fin de la séance je m'aperçois que j'ai pratiquement rien entendu à part pendant les premières minutes.
Avatar de l’utilisateur
Franck B.
 
Messages: 1191
Inscription: 19/08 13h39
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Rudy le 20/02 20h29

quand j y repense quand meme 365 rep a 55 kg :eek:
j essaye un peu ta technique : pour l instant j ai calé 40 rep alors que j en avais fait 25 ya 5 jours !
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25778
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Kelem le 20/02 21h31

Vraiment respect, moi déjà à 30*70 j'ai les lombaires en feu alors j'ose même pas imaginer l'état physique après ta série, néanmoins ç'est le genre d'effort que je testerais un jour.
Avatar de l’utilisateur
Kelem
 
Messages: 435
Inscription: 30/08 21h20
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fabrice SP le 20/02 21h33

365 reps à vide, faut déjà les faire quand on est pas habitué.

Franck si tu as d'autres anecdotes ! Savoir que tu t'es entrainé avec très peu de moyen mais tjs bcp d'archarnement et de concentration c'est un exemple !

C'est très dommage que des pbs de santé t'empeche de retrouver ton niveau. :(
Avatar de l’utilisateur
Fabrice SP
Administrateur
 
Messages: 13651
Inscription: 15/05 18h42
Réputation: 183

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fred le 20/02 22h09

Super texte! Qui montre bien l'importance du mental!

Mais ne penses tu pas que si tu avais fais plusieurs séries de 100 reps, tu aurais au final soulevé plus?

Même si bien evidemment le but de cette série unique était de voir quelles étaient tes limites.

Pour l'intensité Body je ne suis pas d'accord l'intensité c'est la charge, la tension, si on s'entraine avec des charges! Même si le lien avec la fatigue est évident!
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 3002
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Eihwaz le 20/02 22h13

avant de nombreuses series, je me dis , put*** je vias pas y arriver et a coup sur des que cette pensee me passe par la tete........ catastrophe au bout de la 6eme 7emem reps je stop , echec ! alors que la seance precedente ca passait :(

Le mental est primordial !
Donnez moi de la fonte!!!! Encore de la fonte!!!!

J'ai la dAAAAAAAlllleeeeee
Eihwaz
 
Messages: 1508
Inscription: 17/05 14h34
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Pierre YoY le 20/02 22h35

Oui ce texte montre l'importance de du mental, mais d'apres moi c'est quasi-exclusivement valable sur le travail d'endurance...

sur du 10 reps, le mental tient une place infime...
La Fibre, it's very important, tu vois ?...
Avatar de l’utilisateur
Pierre YoY
 
Messages: 1084
Inscription: 16/05 16h36
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Laurent B. le 20/02 22h51

sur du 10 reps, le mental tient une place infime...


Si tu le penses, alors oui c'est le cas. Sinon, non :)
|
Laurent B.
 
Messages: 598
Inscription: 05/01 10h25
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Franck B. le 20/02 23h17

Pour la santé, j'espère que ça va revenir peu à peu. Mais je ne prendrai plus le risque de charger les barres comme avant.

J'avais retenu que l'intensité était fonction du tonnage et du temps pour le réaliser.

Alors, j'ai augmenté progressivement le tonnage puis quand j'en ai eu marre (pas le courage de continuer à l'augmenter), j'ai décidé de garder le tonnage constant mais d'aller de plus en plus vite pour le réaliser.
Alors qu'au départ il me fallait 4 séries et au moins 45 minutes pour faire mes 20 tonnes, à la fin il ne m'a fallu qu'une série et 27 minutes. Pour moi c'était ça augmenter l'intensité.

Je pense pas que j'aurai fait mieux avec plusieurs séries de 100 réps. Car ce genre de truc ça te lessive complètement. C'est pour ça que j'essayais toujours de faire le max de réps dans la première série pour en avoir beaucoup moins à faire après. 100 réps c'est déjà suffisant pour bien t'anéantir mentalement. Après quand tu entames ta deuxième séries tu n'a plus du tout la même concentration et la même envie de te battre.
Et faire un tonnage plus important en allongeant le temps ne m'intéressait pas. Puisque je progressais comme ça, j'avais pas de raisons de changer quelque chose.
En fait j'ai eu de la chance de tomber sur un entraînement qui m'a bien convenu. Mais rien n'est calculé la-dedans. J'ai tenté cette approche car j'avais pas le matos pour squater lourd et ça a marché !
Avatar de l’utilisateur
Franck B.
 
Messages: 1191
Inscription: 19/08 13h39
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Yann L. le 20/02 23h24

Respect pour la force de caractère du mec!par contre en tout bien tout honneur ca reste pour moi de la branlette,365reps à 55kgs c'est une perf mental avant tout,quand à faire de la viande avec ca je demande à voir...
Perseverance,against all opposition,crushing all limitations,pure strength through solitude,discipline and determination.
Avatar de l’utilisateur
Yann L.
 
Messages: 979
Inscription: 03/10 21h17
Réputation: 5

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Pierre YoY le 20/02 23h25

Laurent B. ce que je veux dire, c'est qu'avec cette technique, on ne peut pas gagner infiniment des reps, et encore moins sur du lourd...

a la limite une rep, mais pas plus !
La Fibre, it's very important, tu vois ?...
Avatar de l’utilisateur
Pierre YoY
 
Messages: 1084
Inscription: 16/05 16h36
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Dx2jc le 21/02 01h04

Frank B. a écrit:Puisque je progressais comme ça, j'avais pas de raisons de changer quelque chose.

:arrow: C'est la clé du succès :).

Quand la progression est là, il faut savoir s'en contenter,
Et quand elle n'est pas là, il faut savoir se poser des questions.
Go to One-Set... / /
Avatar de l’utilisateur
Dx2jc
 
Messages: 5060
Inscription: 20/12 01h14
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Rudy le 21/02 09h28

Yann a écrit:Respect pour la force de caractère du mec!par contre en tout bien tout honneur ca reste pour moi de la branlette,365reps à 55kgs c'est une perf mental avant tout,quand à faire de la viande avec ca je demande à voir...


et si moi je te dit qu il est monté a 72 de cuisses en gardant 55 kg au SQT qu est ce que tu me dis ? :p

hier j ai fait des séries longues au SQT ca faisait longtps que j avais pas eu des courbatures comme ca ! :cool:
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25778
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fred le 21/02 11h55

Hypertrophie sarcosplasmique?

Mais après c'est clair qu'entre faire 100 reps avec 40 kilos au squat et 100 reps avec 100 kilos, ça fait une différence au niveau des cuisses!
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 3002
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Franck B. le 21/02 12h47

Je précise que cette séance a été la dernière que j'ai fait en suivant ce protocole. J'avais plus la motivation de faire grossir davantage mes cuisses et donc j'aurai pas pu supporter d'essayer de faire mieux.

Par la suite j'ai continuer de "bricoler" en essayant d'autre truc notamment le hack squat à la barre. Ca me permettait de charger plus. Et 2 ans plus tard, j'ai trouvé le moyen d'augmenter la charge pour le squat normal. A l'aide d'une ceinture de karaté auquel j'attachais des poids, je pouvais me lester avec 30 kg (j'avais 15 dans le dos et 15 devant la poitrine). Equipé comme ça, je n'avais plus qu'à utiliser une barre de 60 kg. Ca me faisait des squat à 90 kg.
Je voulais atteindre les 100 réps avec cette charge et je suis monté assez vite à 105 réps. Ensuite, j'ai arrêté car c'était pas du tout pratique. Je suis revenu au hack squat.

Alors évidemment, la question est de savoir pourquoi mes cuisses ont grossis autant avec un entraînement si léger. J'étais super fière car j'avais lu dans plein de mag qu'il fallait travailler lourd pour pouvoir avoir des grosses cuisses. Et quand je suis passé de 59 à 63 en un an ou deux (je sais plus), j'en revenais pas. Mais j'imaginais pas que j'allais prendre encore 9 cm (en prise de poid). J'pensais même pas atteindre les 70 un jour, pas en m'entraînant chez moi.

On peut penser que c'est de l'hypertrophie sarcoplasmique. Et je suis d'accord que ça y est sûrement pour quelque chose. Mais mon tour de cuisse au naturel est de 58-59. Je pense pas qu'on puisse gagner autant uniquement comme ça.

Et il y a un truc qui me revient et auquel j'ai jamais pensé. Par la suite, je voulais plus prendre de volume aux cuisses. Alors j'ai fait du hack squat barre. Je travaillais avec 140 kg max. Et je faisais des séries normales avec ça. Impossible de faire des séries longues car il faut tenir la barre et mon grip est nul. J'ai du monter à 18 ou 20 réps puis j'ai augmenter l'amplitude de travail pour redescendre les réps. Et pendant les 2 années qui ont suivi mes cuisses étaient quand même à 71.

J'ai lu un article dans un mag sur l'intensité et les courbature. Il explique que les courbatures sont signes de croissances musculaire quand elles sont localisées bien au milieu du muscle pas vers le point d'insertion. Ca dit aussi que ce qui fait des courbatures c'est les étirements, les négatives, la brûlure et les positives intenses.
Pendant plusieurs années que j'ai suivi la même technique pour le squat, j'ai eu des courbatures intenses presque à chaque fois. Et elles étaient situées au centre du muscle. C'était donc des bonnes courbatures.
Elles ne pouvaient pas être causées par des étirements, des négatives ou des positives intenses, car la charge était trop légère. C'est donc la brûlure qui entraînaient les courbatures.
L'article dit qu'il faut faire en sorte de maintenir l'acide lactique le plus longtemps possible dans le muscle et c'est ce qui se passe avec l'entraînement que je faisais.
D'autre part après la dernière série, je m'asseyais sur mon canapé et je gardais les jambes pliées le plus longtemps possible. On peut faire pareil en se mettant à genoux. Au bout de quelques secondes, l'acide lactique envahit la cuisse mais n'arrive pas à sortir car la jambe est plié. Evidemment la douleur devient vite presque intolérable et là les techniques mentales sont très utiles pour pouvoir tenir assez longtemps. Il faut faire ça juste après la série, il ne faut pas attendre que la cuisse décongestionne.
En plus, je pense que faire ça permet d'étirer la gaine qui entoure le muscle.

Donc pour moi, mes cuisses ont grossi grâce à l'hypertrophie sarcosplasmique mais aussi grâce à la brûlure et au régime de prise de poid évidemment.

Par contre, j'ai utiliser la technique des courbatures et de la brûlure pour les mollets aussi. Et à tel point qu'il a fallut une fois appeler le médecin car je pouvais plus marcher. Et mes mollets n'ont pas grossis, enfin pas autant que je l'aurai voulu.
Avatar de l’utilisateur
Franck B.
 
Messages: 1191
Inscription: 19/08 13h39
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Vincent le 21/02 13h03

"Mais mon tour de cuisse au naturel est de 58-59"

tu veux dire sans entrainement tu tournes autour des 58-59cm ? Si c'est le cas je comprend mieux tes super mensus aux cuisses. 59cm de cuisses y en a qui doivent batailler pour les atteindre et toi c'est ton point de départ ! :eek:
Gagner du muscle : Progressive Resistance
Perdre du gras : Input < Output
Strict Curl 1x58kg
Bakawa shinanakya naoranai
Les idiots ne guerrissent qu'en mourant.
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7431
Inscription: 16/05 21h00
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Yann S. le 21/02 13h50

moi elle été a 63 avant de comencé.maintenant quand je les entraine pa elle sont a 68. et la vu que je les entraine elle sont a 70.par contre je suis deja monté a 71 et la quand je marche sa brule grave entre les cuisse!
Avatar de l’utilisateur
Yann S.
 
Messages: 4458
Inscription: 08/02 19h28
Réputation: 47

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fl@v le 21/02 14h10

sa brule grave entre les cuisse!

Ouh ... Et alors ça te fait quelle impression ??? :rolleyes:
"Mens fervida in corpore lacertoso"
Training Log - Photos
Avatar de l’utilisateur
Fl@v
 
Messages: 1568
Inscription: 15/05 21h56
Réputation: 48

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Yann S. le 21/02 14h12

tu le sera quand taura des cuisses!
Avatar de l’utilisateur
Yann S.
 
Messages: 4458
Inscription: 08/02 19h28
Réputation: 47

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fred le 21/02 14h14

Franck en fait j'ai l'impression qu'avant de faire des séries longues tu étais déjà très très fort, ce qui t'as permis de travailler en séries très longues de façon efficace, sans "brasser de l'air". Tu as exploité ta force sur du léger.

C'est ce que je disais plus haut, entre le mec qui fait 100 reps avec 40 kilos au squat et celui qui en fait 100 avec 100 kilos, la différence au niveau musculaire sera énorme, sans parler du tonnage gigantesque en un temps record!

Donc séries très longues oui! Mais avec un minimum de base en force!
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 3002
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fl@v le 21/02 14h14

:D Mais j'en ai je te rassure, par contre toi tu devrais t'acheter un cerveau, ça sert de temps en temps ... ;)
"Mens fervida in corpore lacertoso"
Training Log - Photos
Avatar de l’utilisateur
Fl@v
 
Messages: 1568
Inscription: 15/05 21h56
Réputation: 48

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Yann S. le 21/02 14h18

temp que mon cerveau me permet de progréssé sa roule!
Avatar de l’utilisateur
Yann S.
 
Messages: 4458
Inscription: 08/02 19h28
Réputation: 47

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fl@v le 21/02 14h23

Et il ne te permet pas d'ecrire correctement par hasard ??? ;)
Bon ok j'arrete ! :p
"Mens fervida in corpore lacertoso"
Training Log - Photos
Avatar de l’utilisateur
Fl@v
 
Messages: 1568
Inscription: 15/05 21h56
Réputation: 48

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Yann S. le 21/02 14h29

maleureusement no!
Avatar de l’utilisateur
Yann S.
 
Messages: 4458
Inscription: 08/02 19h28
Réputation: 47

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Franck B. le 21/02 16h26

Donc séries très longues oui! Mais avec un minimum de base en force!


Peut-être. Comme je m'entraînais seul je pouvais pas comparer.

Mais lorsque j'étais en 5ème, à la fin de la saison de handball j'avais participé à des championnat d'athlé sans jamais m'être entraîné.
Et j'ai été champion de Bourgogne au triple saut sans avoir aucune technique.
Mon prof de sport disait que j'avais une détente incroyable et qu'il fallait que j'aille au championnat de France mais j'ai jamais voulu.

Mais je sais pas si le fait d'avoir une bonne détente signifie qu'on est fort.

Sinon, une des mes premières séance de squat c'était ça :
31*38 25*50 25*50 26*50

Il n'y avait aucune intensité puisque ma dernière série est la mieux. Mais j'apprenais le mouvement et mes lombaires brûlaient bien plus que mes cuisses.

Pour les problèmes de brûlure à l'intérieur des cuisses :p
Ca me fait rire maintenant mais ça peut être super douloureux. Pour éviter qu'elles apparaissent trop vite (lors d'une longue marche par ex), il faut soit mettre de la vaseline sur l'intérieur des cuisses ou alors il faut mettre un cycliste sous son jeans.
Et quand les brûlures sont déjà là, la crème magique c'est cétavlon.
Avatar de l’utilisateur
Franck B.
 
Messages: 1191
Inscription: 19/08 13h39
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Rudy le 21/02 16h58

on voit donc que franck n a pas depassé 55 kg au SQT pour atteindre ses 72 de cuisses ! :p
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25778
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Vincent le 21/02 17h19

Mais avant de faire de l'endurance, Frank avait déjà Squaté 180kg ou 200kg non ?

Body essaye de te faire des grosses cuisses avec 55kg au SQT ou des gros bras avec 20kg au curl, je demande à voir ca :D
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7431
Inscription: 16/05 21h00
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Rudy le 21/02 18h00

bah non puisqu il s entrainait chez lui seulement et qu il epaulait que 55 kg !
j ai pas dit que j allais faire du leger svt hein ! j ai seulement dit que ct une piste pour essayer de comprendre mieux l entrainement
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25778
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Vincent le 21/02 18h03

Eventuellement, mais c'est quaund meme un cas particulier, j'aurais du mal à croire qu'avec 30kg au curl je puisse obtenir quelque chose, meme en série de 60+ reps.
Gagner du muscle : Progressive Resistance
Perdre du gras : Input < Output
Strict Curl 1x58kg
Bakawa shinanakya naoranai
Les idiots ne guerrissent qu'en mourant.
Avatar de l’utilisateur
Vincent
 
Messages: 7431
Inscription: 16/05 21h00
Réputation: 0

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Rudy le 21/02 18h04

disons que le travail leger est bcp plus dur et qu on peut atteindre les memes resultats en travaillant lourd ce qui est moins dur
Avatar de l’utilisateur
Rudy
 
Messages: 25778
Inscription: 16/05 06h20
Réputation: 274

L'intensité et la volonté en musculation : témoignage de Franck !

Messagepar Fred le 21/02 18h50

On ne construit pas des bras de 45 cm avec des allumettes Body!

Franck a progréssé avec des séries sur longues c'est vrai! Mais regarde les charges qu'il prennait au hack squat: IL ETAIT FORT! Très fort même! Et cette force il l'a exploité sur des séries longues pour faire de la masse!

Donc oui aux séries longues, mais a condition d'avoir de la force, pour que ce soit efficace!Sinon on brasse de l'air!
Avatar de l’utilisateur
Fred
 
Messages: 3002
Inscription: 22/05 16h04
Réputation: 14

Suivante

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Entraînement Musculation



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 1 invité

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2019 SuperPhysique™ - TOUS DROITS RÉSERVÉS - Création