A quelle adresse doit-on t'envoyer notre ebook sur la PRISE DE MUSCLE ?

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Questions précises et discussions sur l'entraînement de musculation

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Levi le 03/01 14h27

:o

Est-ce une bonne methode de body que de baser son entrainement sur les courbatures? Par exemple, travaillé les pecs un jour x et les retravaillé dès que la douleur est partie. Et travaillé un muscle tout les jours si ce dernie n'est pas courbaturé? Ou les courbatures ne sont pas un indicateur suffisant de la fatigue musculaire?
Levi
 
Messages: 586
Inscription: 11/04 09h10
Réputation: 0


Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Jm O le 03/01 15h29

Au bout d'un certain temps, tu n'auras plus de courbatures mais tu seras quand même fatigué !
Jm O
 
Messages: 4743
Inscription: 19/05 09h07
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Jul54 le 03/01 15h41

Toujours des courbatures meme apres 3 ans 1/2 de muscu qq soit le muscle travaillé! :D mais le pire c'est pour pecs et surtout cuisses

Pour moi c'est un bon indicateur, c'est minimum le tps qu'il faut pour pas retravailler le muscle concerné. Faut meme peut etre attendre un peu plus.
Avatar de l’utilisateur
Jul54
 
Messages: 3770
Inscription: 03/09 11h16
Réputation: 20

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Kza le 03/01 15h59

J'suis d'acc avec Jmo, au bout d'un moment on a de moins en moins de courbature, et comme il l'a dit y a quand même de la fatigue donc ça risque de se terminer en endurance a faire tous les jours. Enfin ya des muscles en tout cas (biceps par exemple) ou on a peu de courbature.
Inversement, y a certains exos qui donnent bcp de courbatures et qui sont pas forcément bien d'un point de vue bodybuilding (en athlé, je me rapelle, j'avais des courbatures pendant 1-2jours après toutes mes sceances, mais bon d'un point de vue volume j'ai pas pris plus que ça avec le sprint).
Enfin c'est mon avis :p
Kza
 
Messages: 551
Inscription: 26/09 20h54
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Mr.Propre le 03/01 16h10

De la connerie, si tu t'entraines dur, tu as des courbatures, moi un temps, j'en avais plus trop, je m'entrainais pas assez dur, maintenant j'en ai tout le temps partout et ça fait 5ans que je pousse.
Pour moi, si on a plus de courbatres, il faut soit varier son entrainement, soit s'entrainer plus dur.
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Kza le 03/01 16h35

Perso j'ai déjà essayé de m'entrainer vraiment dur ya des parties j'en ai jamais... biceps par exemple.

Aprés ca dépend peut être de ce qu'on appelle courbatures... moi les jambes par contre j'en ai toujours eu, pec souvent, mais globalement c'est pas grand chose dutout ça rien avoir avec les grosses courbatures qu'on a quand on change d'entrainement ou qu'on fait une reprise.

faut dire j'ai jamais fait que de la muscu (généralement c'est plus 3-4 sceance par sem et 3-4 d'un autre sport (boxe, athlé etc) donc c'est vrai que j'avais forcément pas tout mon jus pour mes sceances, mais quand même!
Kza
 
Messages: 551
Inscription: 26/09 20h54
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Herve Picard le 03/01 17h08

pareil pour moi : departout sauf aux biceps.
peut etre que je n ai pas de biceps ?
vu mon tour de bras ...
Dans les choses où le coeur n'est plus, la main n'est jamais puissante.
Herve Picard
 
Messages: 4124
Inscription: 20/05 18h23
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Kza le 03/01 17h39

Je pense pas que ce soit ça, c'est peu être aussi parce que dans les exo pour biceps l'étirement n'est pas énorme nonplus... C'est vrai que c'est étonnant, a vrai dire j'en ai eu une fois desvraies (bien dans le muscle pas au niveau des tendons) dans ma vie, c'était a une reprise ou j'avais fait bcpbcp de tractions+biceps. Et pour le coup que je pense pas que ce soit une question d'intensité, car j'ai déjà vraiment bourriné les biceps!! Mais par contre c'est vrai que la taille des muscles doit jouer un rôle quand même (qq1 de bcp plus musclé niveau biceps doit peut être en avoir plus facilement en forcant... je sias pas).
Kza
 
Messages: 551
Inscription: 26/09 20h54
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Levi le 03/01 18h30

J'ai des bras de merde, des biceps de caniche et j'ai jamais de courbature au biceps. Peut-être pas une coïcidence.

Par contre j'ai systèmatiquement d'énorme courbatures aux pecs et j'ai des pecs de merde. C'est donc difficile de dire le pourquoi du comment, si j'ai bien compris :confused:
L'avenir de la démagogie passera par la musculation.
Levi
 
Messages: 586
Inscription: 11/04 09h10
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar AlainAl le 03/01 18h40

Quand on est gripé, on à ces courbatures, qui ne sont nullement signe de potentiel hypertrophie.
Pour moi, on ne peut pas se fier aux couarbatures.
Squat et deadlift (avec modération) mais ne bench pas!
On the fucking road again!
Avatar de l’utilisateur
AlainAl
 
Messages: 1330
Inscription: 30/08 22h13
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Yann L. le 03/01 19h13

Oui c'est vrai ca ne veut rien dire, j'ai 10 ans de muscu et j'en ai toujours sur mes mollets (point faible), très rarement sur les dorsaux (point faible), toutes les semaines sur les pecs et les bras (points forts), rarement sur les traps (gros point fort), et rarement sur les épaules (ancien point faible qui s'est grandement amélioré).
C'est complètement aléatoire, vaut mieux se baser sur la congestion pendant que sur les courbatures après.
Perseverance,against all opposition,crushing all limitations,pure strength through solitude,discipline and determination.
Avatar de l’utilisateur
Yann L.
 
Messages: 979
Inscription: 03/10 21h17
Réputation: 5

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Fred A. le 03/01 20h24

je me fie pas mal aux courbatures également, j'aime bien en avoir :cool: mais va choppé des courbatures aux biceps ou aux av bras, c'est super chaud. En plus, il est clair que le but de ton corps est de s'habituer/s'adapter aux stimulus. Tu verra que si tu refais à peu près la meme séance que celle qui ta refilé des courbatures, tu ressentira moins, puis encore moins, puis...., puis plus du tout de courbatures ;)
Fred A.
 
Messages: 72
Inscription: 07/01 16h44
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Fabien.s le 03/01 21h26

vaut mieux se baser sur la congestion pendant que sur les courbatures après.


Complètement d'accord avec toi Yann
Avatar de l’utilisateur
Fabien.s
 
Messages: 2223
Inscription: 03/08 15h48
Réputation: 30

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Mr.Propre le 03/01 22h42

Perso j'ai déjà essayé de m'entrainer vraiment dur ya des parties j'en ai jamais... biceps par exemple.

Prends un coatch!

Moi j'en ai tjs partout, mais je constate que j'en ai moins si je bombarde plus fréquement le meme muscle et inversément, si je ne fais qu'une fois un muscle une semaine, la suivante, j'en ai des énormes.

Perso je me sens heureux quand j'en ai, ça me donne l'impression d'avoir réussi ma mission à la salle. Mais je ne pense pas qu'on puisse conclure qqch, les muscles ou j'en resens le plus sont mes points faibles jambes-pecs) tendis que le dos et les épaules courbaturent modérément alors qu'ils font partie de mes points fort...
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Julien V. le 04/01 08h17

Arrêtez-moi si je me trompe mais il me semble que les courbatures sont des micro-traumas du muscle dûs à l'accumulation d'acide lactique.

Si c'est bien cela alors les courbatures sont plutôt représentatives d'un type d'entraînement: séries moyennes ou longues. Donc on pourrait conclure que les courbatures impliquent que le muscle a été bien entraîné mais que le fait de ne pas en avoir ne signifie pas qu'il n'a pas assez travaillé.
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7170
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Alban le 04/01 08h24

Stop Gromit :!: Arrête toi ;)

Il y a plusieurs façon d'avoir des courbatures, mais l'acide lactique n'en n'est pas une pour autant que je me souvienne de l'article de MDG sur le sujet.

Les courbatures sont surtout le signe de dégâts dans les tissus conjonctifs. Pour en avoir, c'est pas très difficile, il suffit de faire un exo qu'on n'a pas l'habitude de faire et qui provoque un étirement important du muscle (du genre rowing haltère pour les dorsaux, écartés haltères pour les pecs, biceps aux haltères sur un banc très incliné, etc...). Même sans aller à la brûlure, en prenant assez lourd pour bien étirer, c'est les courbatures garanties. Souvent plus près des attaches musculaires que du centre du muscle.

On peut aussi en attraper si on contracte vraiment, mais alors vraiment, dur les muscles pendant la négative ou la positive. Dans ce cas là, c'est une sorte d'autodestruction du muscle par lui même. Et normalement les courbatures sont plus présentes dans la masse du muscle que vers les tendons et ligaments.
Bon allez, un dernier calcul et on s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Alban
 
Messages: 11328
Inscription: 17/05 12h43
Réputation: 332

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Julien V. le 04/01 08h39

Ok.

Donc c'est quand même un indicateur pas si mauvais; mais il faut savoir l'interpréter en fonction de son entraînement.
Avatar de l’utilisateur
Julien V.
 
Messages: 7170
Inscription: 18/09 13h17
Réputation: 179

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Kza le 04/01 13h38

Le problème de se baser là dessus, c'est que d'une part y a des cas où c'est pas forcément signe d'un bon entrainement d'un point de vue hypertrophie (comme ça a été dit grippe par exemple... ou mes entrainements de sprint) et d'autre part ça dépends beaucoup de l'étirement du muscle, en gros sur une amplitude réduite on aura bcp bcp moins de courbature mais on peut toujours avoir une bonne congestion, et avoir fait un entrainement productif.. Enfin moi aussi j'aime en avoir, et c'est vrai que globalement c'est un indicateur, quand on change de routine ou q'on a particulierement forcé, mais bon ça reste un paramètre..
Kza
 
Messages: 551
Inscription: 26/09 20h54
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Alban le 04/01 13h44

Effectivement, il y a les bonnes courbatures et les mauvaises courbatures (bonnes = les secondes dont j'ai parlé, mauvaises = les premières). C'est comme les chasseurs.

La mauvaise courbature, tu bouges, elle te fais mal. La bonne courbature, tu bouges, elle te fais mal... mais elle c'est une bonne :)
Bon allez, un dernier calcul et on s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Alban
 
Messages: 11328
Inscription: 17/05 12h43
Réputation: 332

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Fabien.s le 04/01 14h01

Alban a écrit:La mauvaise courbature, tu bouges, elle te fais mal. La bonne courbature, tu bouges, elle te fais mal... mais elle c'est une bonne :)


ça c'est de la phrase :cool: :D
Avatar de l’utilisateur
Fabien.s
 
Messages: 2223
Inscription: 03/08 15h48
Réputation: 30

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Dav91 le 04/01 14h54

et quand ta les deux? car moi depuis 4 ans c'est courbature a chaque fois et partout dans le muscle la plupart du temps!
Avatar de l’utilisateur
Dav91
 
Messages: 328
Inscription: 05/07 10h08
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Kza le 04/01 15h54

Ouais en fait Alban a dit le principal, courbatures au centre du muscle = biennn, courbature aux extrémités/tendons etc = pas bieeen :p
Kza
 
Messages: 551
Inscription: 26/09 20h54
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Tai le 04/01 16h11

Et quand est il des courbature qui ne sont pas symétrique au niveau du dos juste en dessous des aiselle?
cette disymetrique a telle une raison au niveau de l'execution du mouvement ou bien cela va se réequilibrer (sachant que je suis debutant sur tout les mouvement)?
Quand je serai grand...
Tai
 
Messages: 46
Inscription: 29/12 22h08
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Levi le 05/01 00h14

Mouais.

Moi j'ai toujours jugé une séance le lendemain, sur les courbatures. La congestion j'ai toujousr eu du mal à la voire et à l'évaluer. Comment alors savoir si une séance est productrice? Les perfs? :\
L'avenir de la démagogie passera par la musculation.
Levi
 
Messages: 586
Inscription: 11/04 09h10
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Mr.Propre le 05/01 00h24

Après une séance, tu te rends bien compte si elle a été bonne ou pas, si tu as senti le muscle visé exploser ou au contraire rien du tout, si tu as donné tout ce que tu avais ou si tu as fait le gay. Moi quand je sors de la salle, je sais si j'ai fait de la merde ou pas.Tu finis l'entrainement des jambes, tu n'arrive plus à marcher: bonne séance, tu finis l'entrainement des épaules, elles te brulent, tu arrives plus trop à lever les bras, c'est bon. Par contre si tu bombarde les pecs et que tu sens rien dedans mais tes épaules et tes bras ont l'air de bien bosser, là tu fais de la merde. C'est pas compliqué.
Objectifs 2011: fessiers striés - Intégrer la team superphysique

Avatar de l’utilisateur
Mr.Propre
 
Messages: 3470
Inscription: 29/05 15h50
Réputation: 14

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Fold le 05/01 01h14

...
Faire du vélo pour les jambes c'est comme manger des protéines végétales pour renforcir le coeur de Gromit
Avatar de l’utilisateur
Fold
 
Messages: 652
Inscription: 16/11 02h06
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Levi le 05/01 09h48

Donc les séances ou je sors avec l'impression d'avoir bu un verre de trop et ou je peine à conduire, c'est bon, je note.
L'avenir de la démagogie passera par la musculation.
Levi
 
Messages: 586
Inscription: 11/04 09h10
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Tai le 05/01 09h55

Oui mais si pour une séance il faut que le lendemain ou le surlendemain on soit courbaturé et qu'on arrive au boulot sans pouvoir vider une palette de marchandise ou est l'interet de la musculation.
Moi qui penser que c'etait normal d'avoir des courbature mais au debut seulement :\
Quand je serai grand...
Tai
 
Messages: 46
Inscription: 29/12 22h08
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Levi le 05/01 10h14

Ben perso au début j'en avais partout, même aux épaules. Maintenant c'est surtout dans les jambes, les pecs et le dos que j'en rescent. Mais visiblement ça signifie pas grand chose...
L'avenir de la démagogie passera par la musculation.
Levi
 
Messages: 586
Inscription: 11/04 09h10
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Patrice N. le 05/01 14h57

les courbatures viennent de l'accumulation de l'acide lactique du a un travail en partie anaérobie (en gros quoi), quand ton muscle s'habitue à un exo et/ou à une technique, les courbatures ont tendance à disparaitre au fil des séances
donc pour faire simple, il me semble que le fait de ne plus ressentir des courbatures est un signe d'adaptation à un exercice et à une charge
si tu cherches à progresser c'est "normal" de ressentir des courbatures apres un entrainement, en général les douleurs sont maxi 24 heures après l'effort
j'avais lu un truc sur le fait de boire de l'eau riche en bicar pour attenuer l'acidose dans les muscles, mais là je n'ai plus l'article en question... donc à prendre avec des pincettes comme astuce, surtout que les bicar sont dangereux en cas de trop grand apport
mais faut surtout faire gaffe à bien distinguer courbature et debut de blessure :o
Avatar de l’utilisateur
Patrice N.
 
Messages: 9627
Inscription: 14/08 19h07
Réputation: 136

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Alban le 05/01 15h12

non, non, non, l'acide lactique n'a rien à voir... relis les posts précédents.
Bon allez, un dernier calcul et on s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Alban
 
Messages: 11328
Inscription: 17/05 12h43
Réputation: 332

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar AlainAl le 05/01 15h39

Oui, il semble que c'est une idée qui à la vie dure.

Dernierement, j'ai lu quelquechose à propos de la destructuration du sarcolemme (membrane plasmique des fibres musculaires je crois), induite (encore une fois, je ne suis pas sur) par des fuites calciques, calcium qui n'aurait pas réintégrer les citernes terminales (réserve à calcium servant aux réactions chimiques permettant la contraction musculaire).
Squat et deadlift (avec modération) mais ne bench pas!
On the fucking road again!
Avatar de l’utilisateur
AlainAl
 
Messages: 1330
Inscription: 30/08 22h13
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Patrice N. le 05/01 16h08

ok j'avais pas tout lu
ça m'apprendra à faire le malin :wtf:

1. Courbature
1.1 Définition et causes
Les courbatures se traduisent par une douleur musculaire qui apparaît après l'exercice et peut durer de 24 à 48h.
Elles sont principalement dues à trois causes :
- Des petits épanchements de sang provoqués par rupture des capillaires sanguins
- Des micro-traumatismes entraînant une lyse des cellules musculaires.

Aux portes du stade !
- Une accumulation de déchets (acidité, ammoniac…) dans le muscle
- Un épuisement des stocks de glycogène (pour un rappel sur le glycogène et les aliments vous pouvez vous rendre au secteur énergie ).


http://fr.wikipedia.org/wiki/Courbature
Causes des courbatures [modifier]

L'acide lactique produit par les muscles pendant l'effort est responsable des courbatures. Il peut également s'agir d'une inflammation des fibres musculaires. C'est pour cette raison que l'effort régulier permet de reconstruire les fibres et de « charpenter » ainsi les muscles pour les préparer.
Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Courbature »

Catégories : Inflammation • Muscle • Douleur




Courbatures

Description

Ce sont des douleurs qui surviennent lors de la reprise de l'entraînement après une période de vacances ou de convalescence, ou l'introduction de formes nouvelles d'activés ou mouvements dans les séances. Ainsi, les courbatures sont généralement les plus élevées suite à des mouvements inhabituels et intenses. Elle atteint un paroxysme dans les 12 à 48 h qui suivent la fin de l'exercice et disparaissent généralement en 5 à 7 jours. Aucune preuve n'existe d'éventuelles séquelles permanentes liés à ce traumatisme.

Dommages intramusculaires
Il a été démontré que l'intégrité de la cellule musculaire était touché lors de l'apparition des courbatures. Puisque l'acide lactique a disparu dans l'heure qui suit l'arrêt de l'exercice, il n'est en rien responsable de ces douleurs. Il faut donc aller chercher ailleurs les causes possibles de leur apparition.
Dès 1902, il a été suggéré que les courbatures résultaient de dommages siégeant au sein des fibres musculaires. On sait aujourd'hui que l'exercice excentrique est responsable des dommages à l'origine des courbatures. Pendant ce type d'exercice, le muscle est soumis à de très fortes tensions tout en subissant un allongement sous l'effet d'une force extérieure supérieure à la force maximale isométrique qu'il est capable de produire. Ce phénomène est illustré par la relation force-vitesse. Lors de l'exercice excentrique, il y a moins d'unités motrices actives car il nécessite moins d'énergie pour générer la contraction musculaire. De même, du fait de l'allongement des sarcomères, il y a moins de ponts d'acto-myosine formés et donc moins de possibilités de produire une force. Ces deux facteurs résultent en une diminution de la capacité du muscle à s'opposer à une force extérieure qui lui est supérieure comme, par exemple, lors d'une course en descente. Le pic de tension est atteint en moins de temps par rapport à une contraction concentrique. Ceci suggère, par conséquent, que la contraction excentrique sollicite non seulement la composante contractile a son maximum mais également la composante élastique en série qui se trouve alors dans l'obligation de supporter le plus fort de la contrainte imposée au muscle. Le pic de tension dépendrait non pas de la vitesse d'allongement mais plutôt de l'étirement du sarcomère au moment où est appliquée la résistance externe.
La composante élastique série siège au sein du tissu conjonctif du squelette cellulaire (ou cytosquelette). Ce dernier est formé par les filaments de la matrice extracellulaire. On pense que, sous l'effet de la tension exercée sur les sarcomères, les filaments de desmine vont se rompre, entraînant alors une déstructuration des lignes Z de la fibre musculaire. C'est en tout cas ce que montrent les images (ci-dessous) obtenues à la suite d'exercices excentriques que ce soit pendant un entraînement de force maximale ou à la suite d'un marathon. On y voit clairement la déstructuration de l'agencement des myofilaments au sein des sarcomères.




Courbature

La courbature est la conséquence logique d'une séance d'entraînement plus intense qu'à l'habitude.
Jusqu'à une période récente, on a toujours cru que les courbatures étaient dues aux résidus d'acide lactique dans les muscles après un effort intense ou inhabituel.
La fameuse histoire de l'acide lactique.
En réalité, compte tenu du débit sanguin et de la vasodilatation existante au moment de l'effort, il n'y a pas plus d'acide lactique dans la partie qui a travaillé que dans le reste du corps. Si les douleurs étaient dûes à l'acide l'actique, on devrait avoir mal partout dans le corps.
Ce qui n'est pas le cas.

L'acide lactique est éliminé dans les minutes qui suivent l'effort physique.
En réalité, les fibres musculaires subissent des microdéchirures.
Les efforts excentriques sont les plus traumatisants dans ce domaine.


voila ce qu'on peut trouver sur le web entre autre...
Avatar de l’utilisateur
Patrice N.
 
Messages: 9627
Inscription: 14/08 19h07
Réputation: 136

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Alban le 05/01 16h10

Pour être quand même sur avec l'acide lactique, je ressort l'article de MDG ce soir ou demain.
Bon allez, un dernier calcul et on s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Alban
 
Messages: 11328
Inscription: 17/05 12h43
Réputation: 332

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar AlainAl le 05/01 17h10

Ca à l'air bien écrit, alors ce n'est sans doute pas idiot ;)

Squat et deadlift (avec modération) mais ne bench pas!
On the fucking road again!
Avatar de l’utilisateur
AlainAl
 
Messages: 1330
Inscription: 30/08 22h13
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Tom le 06/01 10h01

on m'a dit plusieurs fois que lorsque que l'on a des courbature il faut justement entrainer encore les muscles courbaturés pour qu'il se "rétablissent" plus vite.

:confused:
Je laisse les regles et les normes à ceux qui sont trop perdus pour trovuer leur propre voie.
Avatar de l’utilisateur
Tom
 
Messages: 322
Inscription: 04/06 09h55
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Kza le 06/01 11h50

Bah en fait ça dépends, après(pas le jour même qd mm) une grosse sceance de squat, ça peut être sympa de faire un cardio léger pour faire circuler le sang, en tout cas ça semblait marcher sur moi. Mais après enchainer une grosse sceance de jambes sur des courbatures franchement... Enfin pour le "footing de récup" ou autre, c'est un peu comme les étirements, si on fait ça tranquillement ça peu aider, mais si on bourrine un peu trop, c'est 4 fois pires!(surtout les étirements en fait :p ).
Kza
 
Messages: 551
Inscription: 26/09 20h54
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Levi le 06/01 12h22

J'arrive pas m'entrainer par dessus de grosses courbatures moi. J'ai pas de jus, y'a rien qui vas et la douleur ne passe pas.
L'avenir de la démagogie passera par la musculation.
Levi
 
Messages: 586
Inscription: 11/04 09h10
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar AlainAl le 06/01 14h15

Il y a plusieurs types de courbatures comme on l'a dit.
Il faut arriver a savoir quelles sont elles, quelle sont leur expression au niveau microscopique, et ce qui les crée.
Sinon, on peut raconter tout et n'importe quoi.
Squat et deadlift (avec modération) mais ne bench pas!
On the fucking road again!
Avatar de l’utilisateur
AlainAl
 
Messages: 1330
Inscription: 30/08 22h13
Réputation: 0

Musculation : baser son entraînement sur des courbatures ?

Messagepar Alban le 06/01 19h01

Ce que dit MDG sur l'acide lactique spécifiquement :

Courbaures induites par la brûlure

La brûlure musculaire est un stimulant important pour la courbature. Ce qui cause cette brûlure est le fait que le muscle fabrique de l'acide. Il est facile de comprendre que si nous mettons de l'acide sur nos fibres musculaires, elles ne vont pas du tout aimer. Heureusement, nos fibres ont des mécanismes internes de défense contre l'acide. Ainsi, même si on induit une brûlure musculaire intense mais qui dure peu de temps, il y aura peu de dommages musculaires. Par contre, si la génératio de cet acide est prolongée, dans les supersets par exemple, il y a toutes les chances que des courbatures en résultent.
On comprend que cette forme de courbatures est induite par un médiateur chimique plutôt qu'un médiateur mécanique comme avec toutes les echniques que nous avons présentées plus haut. Les courbatures induites chimiquement apparaîtront beaucoup plus tôt que celles induites par les médiateurs mécaniques, comme les poids libres ou comme les négatives. De plus, ces courbatures seront localisées bien au centre du muscle, ce qui est une bonne chose. Donc, les mécanismes d'action et de traumatisme des courbatures chimiques diffèrent totalement des mécanismes d'action des courbatures mécaniques (note pour ceux qui auraient du mal à comprendre : nous ne sommes pas en train de dire que les courbatures, lorsqu'on les ressent, sont dues à une accumulation d'acide lactique qui aurait lieu 24 à 48 heures après l'entraînement du muscle).
Comme nous l'avons suggéré plus haut, une des meilleurs techniques pour obtenir ce type de courbatures est d'affectuer des supersets sur un même muscle, en ne prenant absolument aucun repos entre les séries. Il est judicieux d'utiliser pour cela un exercice de base en superset avec un exercice dit de finition. L'objectif est, bien sur, de maintenir la sensation de brûlure aussi longtemps que possible. Pour cela, il est préférable d'utiliser des poids légers.


Donc, c'est possible, mais dans la pratique je ne suis pas sur que cela concerne beaucoup de monde... parce qu'il faut quand même générer une sacré quantité d'acide pour attaquer les fibres.
Bon allez, un dernier calcul et on s'en va.
Avatar de l’utilisateur
Alban
 
Messages: 11328
Inscription: 17/05 12h43
Réputation: 332

Suivante

Coaching avec Rudy Coia
Musculation avec haltres
Le meilleur de SuperPhysique

Retourner vers Entraînement Musculation



 


  • DISCUSSIONS EN RELATION
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: aucun utilisateur enregistré et 3 invités

A PROPOS DE NOUS

Fondé en 2009, SuperPhysique™ est une communauté de passionnés de musculation 100% naturel (sans dopage).

SuperPhysique est dédié aux femmes et aux hommes qui travaillent dur, sans tricher, pour atteindre l'excellence physique.

Nos valeurs sont la progression, la performance, la persévérance et l'effort.

NOS VALEURS

 
© 2009-2020 SuperPhysique™